.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
© Ariane Battaïni 2015-2020

http://arianebattaini.com/files/gimgs/th-52_IMG_3452.jpg
http://arianebattaini.com/files/gimgs/th-52_IMG_3217.jpg
http://arianebattaini.com/files/gimgs/th-52_IMG_3368.jpg
http://arianebattaini.com/files/gimgs/th-52_IMG_3626_v2.jpg
http://arianebattaini.com/files/gimgs/th-52_IMG_3336_v2.jpg
http://arianebattaini.com/files/gimgs/th-52_IMG_3670mmmm.jpg
http://arianebattaini.com/files/gimgs/th-52_IMG_3496.jpg
http://arianebattaini.com/files/gimgs/th-52_IMG_3276.jpg
http://arianebattaini.com/files/gimgs/th-52_IMG_3670.jpg
Impressions Grenelle est une suite à la série La Cité Grenelle, réalisée dans le même quartier deux ans plus tard. Le souhait et d’aller plus loin dans l’expérience que cet espace nous offre et sa représentation. « Jamais nous ne percevrons le monde dans sa réalité, mais seulement le retentissement des forces physiques sur nos récepteurs sensoriels. » F. P. Kilpatrick.
On s’éloigne de la photographie d’architecture classique, cette fois on s’approche encore plus, on lève les yeux, on regarde ce qu’il se passe dans les intérieurs, on vient le jour et revient découvrir ce quartier la nuit et avec ses éclairages artiffciels. Le hors-champ est plus soutenue et invite celui qui regarde à imaginer. On peut faire fonctionner ces photographies en diptyque ou en triptyque, alors elles se répondent et chacun peut y créer son histoire. La dernière photographie est une invitation à lever les yeux vers le ciel et « comparer ce qui existe et ce qui pourrait exister » André Breton.